L'une des créatures fantastiques du monde imaginaire de L'Ile du Coeur L'une des créatures fantastiques du monde imaginaire de L'Ile du Coeur
Accueil et actualités - Le jeu vidéo - S'inscrire-Connexion - Autres
Suivez le monde imaginaire et plein de magie de L'Ile du Coeur sur Facebook Suivez le monde imaginaire et plein de magie de L'Ile du Coeur sur Twitter Rejoignez la communauté du monde imaginaire et plein de magie de L'Ile du Coeur sur Discord
- Ils ont été vus ces derniers jours : L'Omniscient, Lirysse, Sature, Test2,
Jeux
Commu.
Compte
Jeu vidéo Erentis Forum JDR Encyclopédie
Forum de discussion
Tchat
Membres
Se connecter S'inscrire
Accueil et actus
Fermer le menu
Le monde imaginaire et plein de magie de L'Ile du Coeur
Tous droits réservés - Copyright 2019-2020 - contact@ile-du-coeur.com
Encyclopédie de L'Ile du Coeur
Textes et illustrations

Sommaire :
Avant-propos

- Un univers de fantasy

Guide du MMORPG

- Les pouvoirs magiques en combats tactiques

L'Univers de L'Ile du Coeur

- Mythologie et créatures originelles
L'Univers (suite)

- Magie élémentale, magies ancestrales et autres magies

- L'évolution des peuples à la suite du grand cataclysme

- Les magiciens

- Annexe : Bestiaire
Un alchimiste dubitatif.

Les magiciens


I. Les magiciens dans le monde


Certain embryons humanoïdes se développent dans des environnements bercés d'énergies magiques. Si en plus, cet environnement est fortement lié à l'un des quatre éléments (l'air, l'eau, le feu ou la terre), il est fort probable que la génitrice donne vie à un futur magicien.

Pouvoir magique de la magie de l'eau. C'est ainsi que certain humanoïdes possèdent la capacité innée d'invoquer l'un des quatre éléments. Une capacité innée, mais ni forcément connue, ni maîtrisée. Les possesseurs de la magie élémentale, c'est ainsi qu'on l'appelle, doivent chercher leurs pouvoirs en eux, et apprendre à les utiliser.

Selon les société, et à travers les temps, les magiciens sont et ont pu être aussi bien écoutés et respectés, que rejeté et massacrés. Certaines personnes réalisent même des rituels pour avoir plus de chances de donner vie à un magicien. Baignades hebdomadaires, brûlures corporelles, bains de boue... Des praiques occultes qui peuvent aller très loin, jusqu'à provoquer la mort de la mère ou de l'embryon. D'autres encore, ayant connaissance de la probabilité pour que leur futur enfant devienne magicien, tentent de couper au maximum tout lien avec les environnements magiques et les prédominances élémentales.

Dans le monde, les magiciens peuvent naître au sein de nombreuses races. Entre autres les humains, les elfes, les nains, les gnomes, et même certain êtres du petit peuple et des races monstrueuses.

II. L'apprentissage chez les magiciens Livre ouvert.


La magie élémentale, que possède les magiciens, nécessite un apprentissage soutenu pour être maîtrisée. Un magicien pouvait se découvrir aussi bien dans son enfances que dans ses dernières années de vie. Traditionnellement, ils étaient repérés par des maîtres qui les prenaient sous leurs ailes, et les éduquaient jusqu'à ce que leurs apprentis maîtrisent suffisamment leurs pouvoirs et deviennent des mages. Mais la fondation d'une école de magie, Erentis, qui a pris de l'ampleur au fil des ans, est venue bouleverser ces traditions : les apprentis magiciens n'étaient plus guidés par un seul mage, mais suivaient des cours auprès de différents mentors, de manière plus libre, et dans des liens moins forts que l'étaient un maître et son apprenti. Une pratique mal vu chez certain qui condamnent l'académie Erentis.

III. Erentis, fondation et polémiques


Sur l'île du roc, en traversant la mer à l'ouest des champs printaniers, existe une petite île, très concentrée en magie, sur laquelle se trouvent d'anciennes ruines. Cette île a très vite été découverte lors des premiers voyages en bateau par les explorateurs brûlecielliens, et sa teneur en aura magique a tout aussi rapidement été découverte par les mages, qui ont aussitôt agi pour dissimuler l'île et créer une communauté de magiciens indépendante de Brûleciel. L'île a été protégée par un voile magique afin d'être invisible aux yeux des êtres dénués non magiques. Et la vie, centrée autour de la pratique de la magie, tandis qu'elle était interdite dans la cité Brûleciel, s'est très vite organisée à la manière d'une académie, avec des mentors qui prodiguant leurs cours. Une organisation qui a déplu à de nombreux archimages qui tentaient, non sans difficulté, de faire intégrer les magiciens dans la société, et qui déploraient la reproduction d'un communautarisme ainsi que le formatage des apprentis magiciens.

Un alchimiste dubitatif.

IV. Les magiciens et les pégases


Les pégases sont une espèce endémique de l'ile du roc, là où se situe l'académie Erentis, et sont ainsi devenus la monture emblématique des mages. Particulièrement sensibles à la magie, ils arrivent à se connecter aux émotions et aux pensées des magiciens et se lient très simplement à eux, jusqu'à les accompagner dans leurs voyages. Des partenaires idéaux pour parcourir le globe, les pégases sont extrêmement endurant dans les cieux, bien qu'ils ne soient pas adéquats aux déplacements terrestres.

V. La Bibliothèque du Savoir


Pour des raisons encore inexpliquées, les magiciens naissent nombreux dans le royaume de Brûleciel. Longtemps rejetés par la population et le gouvernement, ils ont été parqués dans ce qu'on appelle aujourd'hui le quartier des mages. Une ségrégation qui aura permis une concentration des savoirs et des pratiques, ainsi que l'abandon progressif d'un immense bâtiment petit à petit occupé et réparé par les magiciens, aujourd'hui devenu la Bibliothèque du Savoir, haut lieu de connaissance occulte de Brûleciel. Une bibliothèque très concentrée en grimoires et objets magiques, presque uniquement fréquentée par des magiciens et autres pratiquants.

VI. Un passé houleux avec Brûleciel


Le royaume de Brûleciel s'étend dans tous les champs printaniers, et se trouve à 2-3 heures de vol de l'île du roc. De nombreux magiciens ont toujours vécu à Brûleciel, et ils ont longtemps été traités de sorciers et de sorcières, des nominations négatives, dépeignant des lanceurs de sorts maléfiques qui infligeaient de terribles malédictions et sortilèges. Et tandis que pendant un temps, les magiciens pouvaient encore se cacher dans l'ombre, une vraie chasse aux sorcière a finalement débuté. Toute personne accusée de pratique de la sorcellerie était jugée, et au mieux enfermé, au pire brûlée vive. Une longue série de meurtre a ainsi débuté, et les magiciens évitaient à tout prix toute pratique ésotérique. Même un simple rituel de magie, ou un lot de potions étaient considérés comme de la magie noire et maléfique. Et bien qu'ajourd'hui, la situation ait beaucoup évolué, et que les magiciens soient davantage acceptés, nombre d'entre eux n'ont pas oublié et sont hantés par ces démons du passé.

Quelques personnages magiciens



Un personnage, mage de la terre, et professeur à l'école de magie Alban ROCCO
Humain brun
Géomant

Alban Rocco est né d'une mère peau-rouge de la forêt crépusculaire, et d'un père brûlecielliens, la grande cité humaine à proximité.

Alors qu'elle était enceinte, la tribu voyait d'un mauvais oeil la relation qu'entretenaient sa mère et son père, et a refusé qu'un brûlecielliens, peuple qui souillait la nature et les forêts, ne soit le père de l'enfant. La mère d'Alban et son compagnon ont alors décidé d'aller vivre seuls, un peu plus loin dans la forêt.

Mais l'enfant naquit, et malgré la réticence de la tribu, sa mère ne voulant pas vivre loin des siens, la petite famille finit par se faire accepter. Alban et ses parents vécurent une vie paisible, passant de réguliers séjours à Brûleciel. L'enfant apprit très tôt à être en lien avec la nature et à maîtriser ses pouvoirs, notamment aidé par la shamane de sa tribu.

Les années passaient, et les parents d'Alban vieillissaient. Son père, toujours peu accepté, et mal à l'aise dans la vie de la tribu, la famille Rocco décida de s'installer dans un petit village Brûlecielliens, non loin de la forêt. Alban grandissait, et s'ennuyait au village, ne se sentant à sa place ni à dans le royaume de Brûleciel ni chez les peaux-rouges. Il finit par découvrir l'existence de l'académie Erentis, et, à l'occasion d'un voyage là bas, prit d'amour pour la communauté qui y vivait, décida de s'y installer et d'y enseigner.

Pour une histoire plus précise sur les magiciens, il faut plonger dans l'histoire des différents peuples, ou consulter les livres de la bibliothèque d'Erentis.
Lire la suite : "Annexe : Bestiaire"