L'une des créatures fantastiques du monde imaginaire de L'Ile du Coeur L'une des créatures fantastiques du monde imaginaire de L'Ile du Coeur
Accueil et actualités - Le jeu vidéo - S'inscrire-Connexion - Autres
Suivez le monde imaginaire et plein de magie de L'Ile du Coeur sur Facebook Suivez le monde imaginaire et plein de magie de L'Ile du Coeur sur Twitter Rejoignez la communauté du monde imaginaire et plein de magie de L'Ile du Coeur sur Discord
- Ils ont été vus ces derniers jours : L'Omniscient, Lirysse, Sature, Test2,
Jeux
Commu.
Compte
Jeu vidéo Erentis Forum JDR Encyclopédie
Forum de discussion
Tchat
Membres
Se connecter S'inscrire
Accueil et actus
Fermer le menu
Le monde imaginaire et plein de magie de L'Ile du Coeur
Tous droits réservés - Copyright 2019-2020 - contact@ile-du-coeur.com
Encyclopédie de L'Ile du Coeur
Textes et illustrations

Sommaire :
Avant-propos

- Un univers de fantasy

Guide du MMORPG

- Les pouvoirs magiques en combats tactiques

L'Univers de L'Ile du Coeur

- Mythologie et créatures originelles
L'Univers (suite)

- Magie élémentale, magies ancestrales et autres magies

- L'évolution des peuples à la suite du grand cataclysme

- Les magiciens

- Annexe : Bestiaire

Mythologie et créatures originelles

La création de l'univers


Les esprits-mères, des créatures imaginaires, composées de poussières magiques, dansant dans le néant.
Esprits-mères
On murmure, par les dires de milles voix inaudibles, en un temps imaginaire, ce qu'étaient les esprits-mères. Des légendes, des créatures fantastiques, gigantesques traînées de poussières magiques, êtres dansant dans le néant, ayant parsemé le vide de particules.

Ces particules se sont, petit à petit, regroupées en d'immenses sphères violettes, dont l'une en particulier fut si compressée, qu'en son sein, la magie donna naissance à des esprits-filles : les esprits élémentaires.




Une sphère de poussière magique, créée par les esprits-mères, des créatures imaginaires.
Densification d'une sphère
Les esprits élémentaires, des créatures imaginaires composées des quatre éléments.
Esprits-filles : les esprits élémentaires
Ces esprits élémentaires, naissant par centaines, parcoururent le globe sur lequel ils naquirent, chacun semant derrière lui une matière élémentaire. Ces quatre matières étaient l'une liquide, transparente, l'autre gazeuse, totalement imperceptible, la troisième était une matière solide et enfin, la dernière, une matière destructrice. Et ces quatre matières, petit à petit confrontées, liées et opposées, formèrent un fabuleux et incroyable paysage sensitif.


Les terres à l'origine de la création.

Terre originelle après stabilisation, avec tracés délimitant les îles d'aujourd'hui
Les esprits paradoxaux, des créatures imaginaires d'ombre et de lumière.
Esprits-filles : les esprits paradoxaux
Mais de ces deux esprits-mères dansant dans l'univers, deux autres esprits-filles naquirent : les esprits paradoxaux.

Ces deux esprits, extérieurs à cette fantastique première sphère mouvante, et qui prenaient eux aussi la forme de deux globes, émettaient l'un, une puissante lumière blanche, et l'autre, une forte lumière noire. Ils n'avaient aucune connaissance l'un de l'autre, mais s’apercevaient de loin, autours de la sphère première. Et tous deux, à distance égale, et presque à la même vitesse, se poursuivaient l'un l'autre, attirés par cette différence au loin.

Et quel ne fut pas leur effet sur le monde des esprits élémentaires, le plongeant tantôt dans le sombre, et tantôt dans le clair. Ils eurent un incroyable impact sur cet écosystème : ils y apportèrent la vie.

De petits êtres figés, en majorité verts, qui poussaient sur terre et dans les mers. Puis de petits êtres plus colorés, puis de plus en plus mouvant, volant, rampant ou nageant.

Et peu à peu, tandis que les esprits-mères s'éteignaient, la vie évolua de telle sorte que ces multiples environnements s'embellirent de jour en jour.

Et les esprits-mères disparurent.


Les esprits de lumière, des créatures imaginaires nées des esprits paradoxaux.
Les esprits de lumière
Mais l'histoire de ce globe ne s'arrêta pas là. De cette course effrénée que se faisaient les esprits paradoxaux, une autre lignée encore d'esprits naquit : les esprits de lumière.

Ces esprits descendirent sur la sphère première et la découvrirent. Ils ne connaissaient pas la matière, mais connaissaient l'essence de la vie, puisque eux-même étaient ses soeurs.

Déconcertés par la pauvre aptitude de ces êtres vivants à agir sur leur environnement, il leur vint une idée : donner naissance à une nouvelle race, des êtres intelligents, qui posséderaient, en plus de membres leur permettant de se déplacer, des membres leur permettant de fabriquer plus encore que n'importe quel nid.

Ils donnèrent ainsi la vie à cinq espèces très similaires depuis la terre elle-même. A partir de la terre sablée ou rocheuse près des mers, de la terre des champs ou des forêts, des sols montagneux ou brûlant et de tous les types de terre existants. Ces espèces se regroupaient à peu près en cinq grandes espèces distinguables : l'une très petite, une autre de taille moyenne, il y en avait deux autres assez grandes, se distinguant l'une par sa plus large carrure et ses membres sonores arrondis, tandis que l'autre se distinguait par sa taille plutôt fine et ses membres sonores pointus, et enfin l'une beaucoup plus grande que toutes les autres.


La mythologie des humanoïdes, les cinq peuples originaux.
Les 5 races originelles
Mais la présence de ces nouveaux êtres ne plut pas aux esprits élémentaires, qui, sentant leur entière création profanée par les esprits de lumière, et obligés de s'éloigner de ces monstres, s’enragèrent du plus qu'ils le purent, et tous unis d'une même âme, déchaînèrent le chaos.

Tempêtes, sur mer et sur terre, fulgurants incendies, foudre destructrice et gel meurtrier, de nombreuses créatures trépassèrent sous l'impact de ces puissants esprits, à tel point que même les esprits de lumière s'exilèrent le plus haut qu'ils le purent dans le ciel.

Les esprits de lumière tentèrent de protéger au mieux les cinq espèces qu'ils avaient créées, mais ne purent en sauver qu'une partie. Le continent unique lui-même se fendit en huit grandes îles du fait du cataclysme. Mais s'aperçevant que leur fléau ne permettait pas de détruire ceux qui profanaient leur création, les esprits-élémentaires cessèrent leurs attaques, et se résignèrent à trouver refuge au sein des forêts.



Mythologie, le cataclysme : les îles après la fracture du grand continent.
Positionnement des îles post-cataclysme après stabilisation
C'est ainsi que se forma la carte du monde telle qu'on la connait aujourd'hui. Les 5 races originelles, ancêtres des gnomes, nains, humains, elfes, et géants, oublièrent vite l'existence des esprits de lumière vivant cachés dans les cieux, et des esprits élémentaires vivant cachés dans les forêts.


Les terres de L'Ile du Coeur après s'être stabilisées.
Une carte des environnements du monde d'aujourd'hui


Lire la suite : "Avant la magie élémentale"